was successfully added to your cart.

Michel Disdier s’est fait remarquer à Las Vegas

Communiqué de presse : Las Vegas, Nevada – 5 mars 2018

 

NASCAR CAMPING TRUCK WORLD SERIES

 

Face aux compétiteurs professionnels de la discipline, c’est une très belle 19ème place pour le retour de Michel Disdier dans sa numéro 20, lors de la Stratopshere200 de 134 tours et 200 miles sur le Las Vegas Motor Speedway.

Ce 2 mars 2018, sans un souci de compte-tours dans les stands assorti d’une pénalité et d’une bagarre avec Brett Moffitt ensuite, Michel Disdier aurait eu les moyens de rentrer dans le Top 15 de la course de Nascar Camping Truck World Series.

C’est un résultat positif  pour « The Frenchman in Nascar » qui effectuait sa rentrée avec une nouvelle équipe (YoungsMotorsports) et une flamboyante nouvelle voiture designée par l’artiste français Richard Orlinski et un nouveau partenaire – Wildmoka – la start Up de Sophia Antipolis qui vient tout juste de faire une nouvelle levée de fonds de 8M$ et sans oublier naturellement la continuité avec le partenaire – WIZYOO- dans l’innovation digitale.

« Nous avons effectué que très peu d’essai sur ce nouveau circuit pour moi, j’ai bouclé moins de vingt tours sur deux heures d’essais libres, raconte Michel. Après ces essais, je me suis aperçu que la voiture était sous-vireuse et mon équipe a effectué des modifications, a changé les amortisseurs arrière. Je suis donc parti en qualifs avec une voiture complètement transformée. Et j’ai gagné presque 6/10e de seconde au tour. J’ai roulé pratiquement à fond tout le temps, j’aurais pu rentrer dans le top 10. Finalement, je me qualifie en 22e position, à seulement 8/10e du meilleur temps obtenu par Kyle Busch, Champion de la Nascar 2015 et entre la 9e et ma position, seulement 2 dixièmes nous séparait ».

Son équipe est très heureuse du résultat et de la progression effectuée en quelques tours, sur une piste rapide et très technique. Michel arrive à Las Vegas alors que les autres pilotes ont déjà effectué deux courses dont Daytona, sans compter toutes les saisons effectuées par la majeur partie des pilotes engagés. « Notre objectif est bien d’être là plus régulièrement dans le championnat, car il est très difficile de s’acclimater à tous ces paramètres en un temps si court. Malgré tout,  on sait qu’avec un peu plus de roulage, qu’on sera très bien ! ».

Le départ de la course s’est bien passé, mais, au premier ravitaillement, Michel est victime d’une punition injuste : « J’ai été pénalisé pour haute vitesse dans les stands à cause d’un compte-tours déficient, regrette-t-il. J’ai donc dû repartir dernier et j’ai perdu beaucoup de temps sur le groupe de devant ».

Mais le pilote français ne baisse pas les bras et remonte au classement jusqu’à ce que Brett Moffit, dernier vainqueur d’Atlanta, qui était en tête avec un tour d’avance, vienne percuter l’arrière de sa voiture, après qu’il est perdu l’arrière en venant s’appuyer sur celle de Michel. « Cela a beaucoup fait parler ! Ensuite, j’ai eu une crevaison lente, la voiture est partie complètement en travers sur 800 m ! Puis dans les derniers tours, j’ai eu un problème de barre sur l’arrière. La voiture est devenue sur-vireuse et presque totalement incontrôlable,  Il restait dix tours et je n’ai pas pris de risque alors que j’aurais pu gagner deux places avec une voiture saine et j’ai préféré assurer un résultat.

J’étais sur des œufs à la fin, c’était très stressant ».

Finalement, Michel Disdier termine 19e. « Je marque des points et je termine une nouvelle course. L’équipe est très satisfaite, je ramène la voiture propre à part quelques bugnes.

Mais j’ai envie de mieux faire, la pénalité nous a fait mal. De plus, nous avons fait beaucoup parler de nous dans tous les sens : la vidéo de l’incident avec Brett Moffitt ayant été diffusée de nombreuses fois ». Lors du briefing de course, le directeur de course nous a bien souligné, qu’en dépassant à l’intérieur de la courbe la voiture devenait très sur-vireuse car déventée. Moffitt a n’a pas respecté cette règle, et malgré le fait que je lui laisse la trajectoire intérieure, il a perdu l’arrière de sa voiture et est venu s’appuyer sur la mienne, alors que Kyle Busch était à l’extérieur. Je regrette bien entendu cet incident, mais il aurait du lever un peu le pied quand il se trouvait à l’intérieur.

Mais c’est surtout la présence de Michel Disdier, qui reste à Las Vegas jusqu’à dimanche, qui a attiré l’intérêt des médias : une interview de la chaine Fox TV en live est passée juste avant la course. Enfin, Michael Waltrip, présentateur TV de la course et ancien pilote star de la Nascar, a beaucoup parlé de lui : « J’ai tourné une vidéo avec lui, il m’a expliqué plein de choses, comment se comporter sur la piste, m’a donné beaucoup de conseils pour gagner des dixièmes sur cette piste très difficile qu’est le speedway de Las Vegas. C’est un joker énorme qui peut nous aider à attirer de nouveaux sponsors ayant regardé la course, ce qui pourrait déclencher des  changements rapides ».

 

Management | Partenariats | Sponsors
Lafayette Racing / Christophe BOURGEOIS
Tél : (00 33) 06 63 53 22 23 – chris@lafayetteracing.com

Un grand Merci à nos partenaires

www.richardorlinski.fr –  Wildmoka –   Wizyoo – Ville de Nice –  Stand 21 Racewear  – Bell Racing USA – Asac Cannes  – CireBox  – NASCAR Fans UK –  Lafayette Racing – TheArsenale –
Alban AudiovisuelAéromagicAuto US MagComartois